Ecclo en détails

Fabrication locale

Maintenir le savoir-faire français

Depuis les années 1990, l’industrie textile française a perdu une partie de ses effectifs et de sa production. 

La délocalisation vers les pays asiatiques en est la principale raison (Chine, Bangladesh, Vietnam, Inde). Nous connaissons les conditions de travail de ses usines surnommées des « sweatshops ». Les ouvriers travaillent dans la sueur, sans protection et pour quelques dollars par jour, afin que les marques revendent chaque vêtement dix fois plus cher que son coût de revient.


Nous avons décidé de refuser de participer à cet esclavage moderne, et de soutenir un savoir-faire centenaire : l’industrie textile française. 


Nous collaborons avec un réseau de professionnels riches d’un savoir-faire textile et impliqués dans la protection de l’environnement. En s’associant avec des acteurs français, nous pouvons tracer nos produits, de la matière première à la confection du vêtement, en passant par le filage des fibres, la teinture, le tissage des fils, et être ainsi totalement transparents envers vous.


Faire confectionner en France, c’est aussi participer à l’économie locale, injecter son argent au bon endroit et pour les bonnes personnes. C’est permettre à une entreprise d’embaucher des couturiers et couturières, créer de la valeur, irriguer l’économie française. C’est enfin, et surtout, préserver des emplois et garantir des conditions de travail décentes.

Limiter les transports

La plupart des vêtements font le tour de la Terre avant de rejoindre une garde-robe. Les marques préfèrent payer des frais de transport plutôt que de soutenir des filières locales. Ces frais de transports sont facilement amortis par la quantité de vêtements que font produire ces enseignes et les faibles rémunérations dans les pays en voie de développement qui permettent des coûts de fabrication bas.


Selon le rapport Climate Works de 2018, l’industrie de la mode émet plus de 8 % des gaz à effet de serre au niveau mondial, soit presque autant que l’ensemble du transport routier de la planète. On pourrait croire que le transport des vêtements est ce qui coûte le plus cher à l’environnement, pourtant, on estime que seulement 1 % des émissions de GAF de l’industrie textile sont liés à leur transport. Ce dernier n’est donc pas l’étape qui pollue le plus, alors que l’on sait qu’un jean peut parcourir près de 65 000 kilomètres, entre la culture de la fleur de coton, la transformation en tissu, les usines de confection, les boutiques. Vous pouvez donc imaginer la pollution générée par la production de polyester et l’électricité consommée dans les sweatshops, par exemple.

Le transport chez ECCLO

Chez Ecclo, le transport est limité mais augmente notre empreinte carbone, car notre matière première a un impact proche de zéro.


En effet, dans la mode actuelle, la plus grosse part de GAS est générée par la production des vêtements et de leur matière : chez Ecclo, nous utilisons de la matière existante ou recyclée, nos vêtements ont donc un impact très faible.


A contrario, la majorité de nos émissions de gaz à effet de serre sont dues aux transports :


  • Nous parcourons une à deux fois par an les routes de France pour aller à la rencontre des fournisseurs de tissus et, par la même occasion, de nos ateliers de confection partenaires pour discuter de la production.

  • Les matières premières parcourent entre quelques dizaines et quelques centaines de kilomètres entre leur lieu de stockage, l’atelier de confection et nos locaux.

  • En ce qui concerne notre gamme Recyclée, la collecte du polyester et du coton recyclés a lieu en France et en Espagne, la filature à Alicante, le tissage dans la Somme (Moreuil), la confection dans la Loire (Riorges), ce qui représente moins de 4000 km jusqu’à l’acheminement des vêtements dans nos locaux.

Bien que le transport soit drastiquement limité, il est la part la plus importante de l'impact de nos vêtements. 

Transport vers chez vous

Nos vêtements parcourent peu de kilomètres entre l’usine de fabrication du tissu, l’atelier de confection et nos bureaux situés en Essonne. Ils sont ensuite envoyés à votre domicile en lettre suivie ou en Colissimo.


La Poste compense 100 % de ses émissions de CO2 liées à la livraison de colis et courrier par l’achat de crédits carbone. Ce programme de compensation est détaillé sur le site du Groupe.

Nos partenaires

Chacun de nos partenaires place l’humain et l’environnement au centre de ses préoccupations. 

Il est important de travailler avec des personnes qui partagent nos valeurs. Être sur la même longueur d’ondes nous aide à mettre en place des actions cohérentes et réfléchies. Grâce à nos partenaires, nous poursuivons notre engagement pour une économie circulaire : valorisation d’une matière existante, juste rémunération, conditions de travail décentes.

Tissus

Une implication locale, sociale et environnementale

Depuis 2018, nous avons valorisé des milliers de mètres de tissu provenant d’usines de tissage situées en France, principalement dans le Grand-Est et en Auvergne-Rhône-Alpes.


Ces fabricants sont des pionniers de l’industrie textile et ont parfois déjà un siècle d’expérience.

Tous sont reconnus pour leurs engagements pour la préservation de l’environnement et du savoir-faire français. Ils sont labelisés Oeko-Tex Standard 100 (absence de toute substance nocive dans les tissus) et certains d’entre eux ont reçu le label Acteur Alsace Terre Textile, « un label indépendant, qui prouve et garantit au consommateur que les articles qu’il achète sont authentiquement fabriqués en Alsace ». 


D’autres mènent des actions pour la protection de l’environnement, comme le traitement et la réutilisation des eaux usées, des recherches sur les tissus recyclés et biologiques, etc.

Une partie des tissus que nous valorisons provient également de marques de vêtements. La plupart de ces marques sont inscrites dans une démarche de développement durable et font produire leurs tissus en France ou en Europe, en limitant leur impact environnemental. Nous leur rachetons leurs fins de rouleaux.



Un annuaire pour trouver le bon tissu

Depuis quelques années, de jeunes entreprises mettent en relation des fabricants avec des marques souhaitant sauver des tissus. Un catalogue de tissus non exploités en France et en Europe a été développé en 2020. Avec cette option, nous découvrons de nouvelles sources d’approvisionnement. Nous gagnons du temps et des kilomètres sur les routes et émettons toujours moins de CO2.

Fils

Belda Llorens 

Les fils recyclés qui nous servent à concevoir les tissus de nos sweats et T-shirts proviennent d’une filature espagnole pionnière dans le développement durable, avec une empreinte écologique des plus faibles. Elle a développé un produit écologique, le fil Ecolife, dont la fabrication est réalisée à 75 % avec l’énergie solaire, ne requiert aucune eau ni produit chimique et ne libère aucun gaz à effet de serre. Pour chaque kilogramme de fil Ecolife, 2,48 m² de terre ne sont pas cultivées, 3 485 litres d’eau sont sauvés, 6,77 kWh d’électricité économisés et 1,62 kg de CO2 évités. 

Tricotage

Malterre

C’est dans la Somme que nos fils recyclés sont transformés en jerseys (tissu des T-shirts) et molletons (tissus des sweats). Notre entreprise partenaire produit depuis trois générations des textiles de qualité. Celle-ci a pris en 2013 un nouveau tournant et a fait de l’écoresponsabilité sa ligne de conduite : la production est locale, les teintures certifiées Oeko-Tex, le coton bio labélisé GOTS. Nous collaborons depuis nos débuts avec cette entreprise à taille humaine et aux valeurs fortes.

Ateliers de confection

Groupe Contino

C’est en 2017 que nous avons rencontré Elodie, responsable de la production au sein du groupe. À l’époque nous cherchions un atelier qui pourrait nous suivre dans notre démarche : confectionner plusieurs types de vêtements à partir de fins de rouleaux de tissu et en petite quantité (une chemise en 6 exemplaires, un pantalon en 80 exemplaires , une jupe en 26 exemplaires). 


Il aurait été plus simple pour l’atelier de confectionner un seul modèle de vêtement en 500 exemplaires, comme c’est souvent le cas, mais Joseph, le directeur de l’usine, a su s’adapter à notre modèle et ne nous a jamais imposé de volume minimum. 


Grâce à lui et sa fille, nous avons pu nous lancer. L’atelier est très impliqué dans l’économie circulaire et la valorisation des déchets. Les chutes de tissu sont réduites au maximum et réutilisées pour créer des accessoires ou sont données aux écoles textiles de la région. 

Ithac

L’atelier de Patrick est situé dans le bassin textile roannais. Ce n’est que depuis quelques années que le groupe s’est lancé dans l’aventure de la confection textile pour l’habillement.

L’entreprise est très active au niveau local et social. Elle est agréée France Terre Textile en assurant le respect des normes qualitatives et environnementales propres à la production textile française. Son implication pour l’insertion des personnes en difficulté est aussi un des fers-de-lance du groupe puisque 87 % de ses salariés ont un handicap, qu’il soit physique, mental ou psychique. 

Moumia

L’atelier d’Henri situé à Roubaix est spécialisé dans la maille. C’est avec eux que nous avons débuté la confection de nos premiers T-shirts et sweat-shirts. Depuis 20 ans maintenant, l’entreprise développe son savoir-faire régional.

Mercerie

L’atelier d’Henri situé à Roubaix est spécialisé dans la maille. C’est avec eux que nous avons débuté la confection de nos premiers T-shirts et sweat-shirts. Depuis 20 ans maintenant, l’entreprise développe son savoir-faire régional.

JSD Création

Entreprise née dans les Monts du Pilat, JSD Création est aujourd’hui située à Saint-Etienne (Loire). L’entreprise est notre fournisseur d’étiquettes depuis 2018, qu’elles soient tissées ou non : composition, intérieur, similicuir, etc. 

Bruneel

Nous avons découvert Bruneel, une entreprise familiale située dans le nord de la France depuis 1973. Nos jeans et certains de nos modèles sont cousus avec ces fils français certifiés Oeko-tex.

BRB Milano

BRB Milano est une entreprise qui produit des boutons, rivets et autres merceries depuis 1995 en Italie. Ses accessoires sont de qualité et certifiés Oeko Tex Standard 100. Les boutons de nos jeans proviennent de cette usine. 

Pocheco

Nous utilisons des emballages Pocheco. Les enveloppes 100 % biodégradables sont produites dans une usine zéro impact et contribuent au développement des forêts européennes. L’entreprise se définit comme « écolonomique » : elle prend en compte l’environnement dans ses activités (ruches sur les toits, qualité de vie au travail, certification Qualité Service Environnement, encres à base de pigments naturels et sans solvant, autonomie énergétique, etc.).

Papèteries de Montségur

Quand Ecclo était encore au stade du projet, nous avons cherché la solution la moins gourmande en énergie et en ressources pour vous envoyer vos commandes. Nous avons discuté avec le responsable de cette papèterie française impliquée dans une démarche écologique (préservation et réutilisation de l'eau, encres labellisées, économies d'énergie...).

Nous avons découvert des « papiers déclassés », des papiers de soie qui, comme les rouleaux de tissu que nous valorisons, n’ont pas trouvé preneur à cause d’un léger défaut, d’une couleur ratée. Depuis 2018, ces feuilles entourent vos vêtements lors de leur transport. 


En savoir plus sur ECCLO

Tissus
revalorisés

 

Fibres
recyclées

 

Nos matières